La congrégation : Filles de l’Eglise

A l’école de l’Eglise, Epouse et Mère, nous désirons être les témoins de Jésus Ressuscité parmi nos frères et sœurs, les hommes de notre temps « Unum dans la prière, la souffrance, les œuvres avec notre monde que le Christ a aimé et Il est venu à sauver » (Constitutions n.4/3) pour donner à tous la joie et l’espérance de l’Evangile, de la rencontre avec Celui qui nous donne la vie et donne du sens à notre vie. Et cela est encore plus urgent aujourd’hui, en ce temps où l’homme a perdu toute référence à Dieu et à tout ce qui va au-delà de l’immédiat et du visible.

Notre Mère Fondatrice, Maria Oliva Bonaldo Mystici Corporis (du Corps Mistique), est (a été, mais … pour nous elle est toujours présente et vivante!) une femme plongée en Dieu mais au même temps très attentive et captivée par l’histoire concrète et les vicissitudes des hommes de son époque, pour lesquels elle consacre et offre au Seigneur toute sa vie, afin qu’ils puissent obtenir le Salut et découvrir la joie de se savoir fils aimés, bien-aimés du Père.

Ainsi elle explique dans une lettre à un ami son grand amour et intérêt pour l’histoire de l’humanité, sa soif pour le Salut de chaque homme : « Si je n’aimerais pas les hommes, je ne parlerais pas, mais je les aime,  je les aime avec et par une douloureuse passion et je suis dévorée par le désir, la soif de leur faire connaître la vérité qui me donne le bonheur. Et la vérité est celle-ci : Dieu existe et Il est Amour ».

Notre Mère Fondatrice propose à chacune de nous ses filles le même désir ardent, la même soif brulante : que chaque homme sur la terre, n’importe à quelle race ou religion il puisse appartenir, aie la joie de se savoir aimé par Dieu le Père, et accompagné sur les chemins de cette vie en terre par la sollicitude maternelle de l’Eglise, cette Eglise qui est la famille eschatologique du Christ, où chacun peut et doit se sentir chez soi. Cette Eglise – et Maria Oliva en regardant très loin nous enseigne déjà  ce que bien d’années plus tard nous dira Vatican II avec la Lumen Gentium –cette Eglise qui ici en terre est composée par tous ceux qui ont reconnu et accueilli le don du Baptême et s’engagent, chacun selon sa propre vocation, dans la vie de la communauté ecclésiale.

Madre Maria Oliva nous invite – par son enthousiasme, son émerveillement pour les bienfaits de Dieu, sa foi qui jamais défaille – à la suivre sur les routes du monde et à y rencontrer et manifester Jésus Ressuscité, y semer les mains et les cœurs grand-ouverts Son Amour, Son Esperance, Sa Paix.

Rencontrer et manifester Jésus vivant parmi nous :

  • par la prière et dans la liturgie et l’Adoration de l’Eucharistie,
  • par la charité fraternelle et le service aux pauvres,
  • par la catéchèse et toute œuvre d’annonce et diffusion de l’Evangile, toute ouvre de retissage de l’unité de l’unique famille chrétienne
  • par tout service qui dans le territoire puisse annoncer que l’Eglise est Mère, une mère toujours prête à accueillir et ré-accueillir ses enfants.

« L’Eucharistie est le centre de la vie et de l’action de l’Eglise … De l’Eucharistie jaillit pour l’Eglise et pour nous l’action évangélisatrice qui, selon les besoins du lieu et les indications des Pasteurs deviens : animation liturgique, présence pastorale, action œcuménique, apostolat marial, avec le but de former au sens de l’Eglise et éduquer à la contemplation » (Cost. N.80)

Nous vivons cela avant tout par l’offrande de notre vie, renouvelée chaque jour, notre prière personnelle et la prière d’Adoration au nom et pour les besoins du monde entier ; encore par le service d’animation de nos Centres Eucharistiques et nos Centres de Spiritualité ; par l’animation des liturgies et des rencontres à la Paroisse ; le rassemblement et accompagnement des petits groups de « lectio divina » à la Paroisse ou dans les familles pour l’écoute et la connaissance de la Parole de Dieu ; en célébrant d’une manière solennelle la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens et toute autre occasion qui dans l’année puisse aider et seconder la rencontre parmi les différentes communautés chrétiennes; en apportant aux malades la nourriture plus désirée, Jésus Eucharistie, en tant que ministres extraordinaires de la Communion ; en tout accueil de ceux qui dans l’Eglise ne cherchent que quelqu’un qui puisse écouter leurs souffrances et prier à leurs intentions.

Et puisque  contemplation et action sont les deux visages du même cœur ravi d’amour, le repos dans l’oraison nous pousse à être, exige que nous sommes « procession de Dieu parmi les hommes dans leur vie concrète chaque jour.

« Nous présentons au monde le message du Salut aussi par le moyen d’une catéchèse vivante, ajournée et qualifiée, … nous apportons la Parole véritable, en la proposant par une vie pauvre, humble, charitable e souriante … Car – nous dit notre Fondatrice – le vrai oxygène dont aujourd’hui nécessite le Corps mystique de l’Eglise est notre joie d’être ses Filles et de le démontrer carrément ainsi que nos frères en nous rencontrant puissent dire : Dieu existe et IL est Amour » (Cost. 81)

Ainsi, selon ce qui nous vient demandé en chaque lieu par le Diocèse ou par la Paroisse, nous nous donnons à la pastorale des jeunes ou/et des familles, au soutien et à l’écoute des personnes âgés ou malades aussi en les visitant chez eux, à la formation et accompagnement des catéchistes, à l’écoute et au soutien des personnes qui demandent de découvrir à nouveau leur foi chrétienne, à l’accueil et à la pastorale des immigrés, surtout les catholiques.

« Nous nous incarnons et essayons de faire nôtres les cultures parmi lesquelles nous sommes appelées à vivre, heureuses d’y découvrir et prêtes à respecter les petites semences du Verbe qui y sont cachées, attentives à faire jaillir les valeurs humains et spirituels de chaque personne. Nos offrons notre collaboration pastorale surtout en préférant les  ambiances ou Pays plus pauvres et démunis » (Cost.85)

 

A l’écoute de notre Règle de vie nous sommes engagées à faire découvrir et connaître le visage de l’Eglise qui est Mère provident pour chacun de ses enfants er essaye de soulager leurs souffrances mais aussi leur faim matérielle et de les soulever de leur pauvreté et de tout ce qui arrive avec elle.

Surtout dans les Pays d’Amérique Latine où nous sommes  et en Inde nous nous engageons dans le soutien de ces frères et l’effort d’élever leur situation et leur culture, selon les exigences et les moyens disponibles en chaque lieu : soins aux lépreux, repas gratuit à midi pour tous ceux qui viennent, première alphabétisation et préparation à l’école primaire, promotion de la femme et scolarisation, cours de travail ménager et d’apprentissage de certains possibles travails, microcrédit ou aide financier pour bâtir son propre hébergement. En tout cela l’Italie est bien présente avec tout un réseau d’adoptions à distance ou autre aide financier.

La formule de notre Profession ainsi récite :

«   Accueille Père très Saint comme hostie spirituelle mon vœu de chasteté, pauvreté, obéissance selon les Constitutions des Filles de l’Eglise que je… fais entre tes mais, Sœur Supérieure Générale (Provinciale, Déléguée) pour tendre à la parfaite charité en participant au mystère pascal du Christ.

Je m’engage à connaître, aimer, témoigner l’Eglise, la faire connaître et la faire aimer, prier, travailler et souffrir pour elle selon le Charisme de notre Fondatrice.

Je supplie ton infinie bonté, afin qu’avec la grâce de l’Esprit Saint et l’intercession de Marie, Mère de l’Eglise,  ma vie soit à la gloire de ton nom, pour le bien de la Sainte Eglise et pour le Salut du monde entier. Amen »

 

Le Mystère Pascal du Christ est sa complète confiance et son abandon dans les bras du Père, est sa vie donnée pour nous, pour chacun de nous, la surabondance de l’Amour reversée sur nous et parmi nous : tout cela est possible aussi à la créature la plus petite et insignifiante dans la mesure où en Lui, avec Lui et par Lui elle – chacune de nous – s’abandonne joyeusement dans les bras du Père pour le service et la Vie des nos frères et sœurs, la Vie qui remplit de joie et de signification toute vie.

En France : 1,rue Bernadette,65100 LOURDES, tel. 0562940776

lourdes [AT] figliedellachiesa.org

Maison Mère : 62, viale Vaticano, 00165 ROMA (Italie)

Document PDF à télécharger ici Filles de l’Eglise