Padre Pio

BIOGRAPHIE :

 

1887 (25 mai)  Naissance de Padre Pio à Pietrelcina (Province de Bénévent), de Grazio Forgione et Marie Joseph Di Nunzio.
1903 (6 janvier) Arrivée à Morcone (Bénévent) pour son noviciat chez les Capucins
(22 janvier) Prise d’ «habits de probation» en tant que Frère Pio de Pietrelcina
1904 (22 janvier) Profession de voeux temporaires
(25 janvier) Arrivée à San Elia a Pianisi (Campobasso) pour commencer à étudier la «rhétorique».
1907 (27 janvier) Profession de voeux perpétuels.
(fin octobre) Arrivée à Serracapriola (Foggia) pour commencer à étudier la théologie sacrée.
1908 (fin novembre) Arrivée à Montefusco (Avellino) pour continuer à étudier la théologie.
(19 décembre) Il reçoit les ordres mineurs à Bénévent.
(21 décembre) Il devient sous-diacre de cette ville.
1909 Au début de l’année, il séjourne à Pietrelcina, car il est malade.
(18 juillet) Il reçoit les ordres comme diacre dans l’église du couvent de Morcone.
1910 (10 août) Padre Pio est ordonné prêtre dans la chapelle des chanoines de la cathédrale de Bénévent.
(14 août) Première messe solennelle à Pietrelcina; c’est au cours de cette année qu’il présente les «premiers signes de stigmates» (cf. Epist. I, lettre 44).
1911 (fin octobre) Il est envoyé à Venafro, mais la maladie l’oblige à s’aliter. Des phénomènes extraordinaires se produisent.
(7 décembre) Retour à Pietrelcina.
1915 (25 février) Pour des raisons de santé, il obtient la permission de rester hors du couvent, tout en continuant à porter l’habit de moine capucin.
(6 novembre) Il est appelé sous les drapeaux.
(6 décembre) Il est incorporé dans la 10e compagnie Salute à Naples.
1916 (17 février) Arrivée à Foggia, au couvent Sainte Anne.
(4 septembre) Il se rend à San Giovanni Rotondo.
(18 décembre) Il revient comme militaire à Naples. Permissions et rappels jusqu’au 16 mars 1918; il est alors réformé pour «bronchoalvéolite double».
1918 (5-7 août) Transverbération.
(20 septembre) Padre Pio reçoit les stigmates visibles
1919 (15-16 mai) Luigi Romanelli est le premier médecin à ausculter Padre Pio après la stigmatisation.
(26 juillet) Rapport médical d’Amico Bignami.
(9 octobre) Visite médicale de Giorgio Festa.
1922 (2 juin) Premières mesures du Saint -Office.
1923 (31 mai) Le Saint-Office, après enquête, décrète qu’il n’y a pas lieu d’attribuer un «caractère surnaturel aux faits survenus à Padre Pio».
(17 juin) Autres ordres: Padre Pio célèbre dans la chapelle intérieure du couvent sans public, et ne répond à aucune des lettres qui lui sont adressées.
(26 juin) À cause d’une émeute populaire, Padre Pio est autorisé à célébrer de nouveau à l’église.
(8 août) Padre Pio est mis au courant de l’ordre (datant du 30 juillet) lui intimant de s’établir à Ancône et d’y rester à disposition.
(17 août) À cause de manifestations populaires, le voyage est retardé.
1929 (3 janvier) Mort de la mère de Padre Pio à San Giovanni Rotondo.
1931 (23 mai) Padre Pio est privé du droit d’exercer son ministère, sauf la Sainte Messe, qu’il peut célébrer uniquement dans la chapelle intérieure du couvent, et en privé.
1933 (16 juillet) Padre Pio descend célébrer la Sainte Messe dans l’église.
1934 (25 mars) Padre Pio recommence à recevoir les confessions d’hommes,
(12 mai) et celle de femmes.
1946 (7 octobre) Mort du père de Padre Pio à San Giovanni Rotondo.
1947 (19 mai) Début de travaux de nivellement pour la construction de la «Maison du Soulagement de la Souffrance»
1955 (31 janvier) Coup de pioche rituel pour la nouvelle église du couvent en construction.
1956 (5 mai) Inauguration de la «Maison du Soulagement de la Souffrance».
1959 (1 juillet) Consécration de la nouvelle église.
1965 (17 janvier) Padre Pio est autorisé à continuer à célébrer la messe en latin.
1966 (21 novembre) Et à pouvoir célébrer en public, assis.
1968 (29 mars) Padre Pio commence à utiliser une chaise roulante, car il ne sent plus ses jambes.
(22 septembre) à 5 h Padre Pio célèbre sa dernière Messe; à 18 h il donne sa dernière bénédiction à la foule dans l’église.
(23 septembre) à 2 h 30, Mort de Padre Pio, après avoir reçu le sacrement de l’extrême-onction pour les malades, il s’éteint paisiblement, un chapelet à la main, en prononçant «Jésus!… Marie!… ».
1969 (4 novembre) Début de la cause en béatification et canonisation.
1973 (16 janvier) Monseigneur Valentino Vailati, archevêque de Manfredonia, remet à la Congrégation pour les Causes des Saints toute la documentation nécessaire pour obtenir l’ «autorisation» pour l’introduction de la cause en béatification.
1980 (3 mars) L’archevêque remet à cette congrégation des documents supplémentaires pour obtenir l’autorisation désirée.
1983 (20 mars) Ouverture officielle du procès pour l’étude de la vie et des vertus du Serviteur de Dieu, Padre Pio da Pietrelcina.
1987 (23 mai) Visite pastorale à San Giovanni Rotondo du Saint-Père Jean-Paul II qui s’agenouille et prie sur la tombe de Padre Pio.
1990 (21 janvier) Conclusion du procès diocésain pour l’étude de la vie et des vertus du Serviteur de Dieu. Toute la documentation, réunie en 104 volumes, est remise à la Congrégation pour les Causes des Saints.
1991 (7 décembre) La Congrégation émet le décret «de validate» sur le procès diocésain. Le père Cristoforo Bove des moines mineurs conventuels est nommé rapporteur officiel pour la préparation de la «positio super virtutibus».
1995 (janvier – novembre 1995) Avec la collaboration de trois éminents spécialistes, Padre Gerardo Di Flumeri prépare la «Positio»; les 104 volumes du procès diocésain sont réduits à 4 volumes en 6 tomes, soit un total de 7000 pages environ.
1996 (avril) Padre Gerardo séjourne à Salerne pour recueillir de la documentation sur une guérison miraculeuse attribuée à l’intercession de Padre Pio. Il s’agit de la guérison de madame Consiglia De Martino, qui souffrait d’une rupture traumatique du canal thoracique à la hauteur du cou ; la guérison eut lieu aux alentours du 1-6 novembre 1995 à l’hôpital de Salerne.
(5 novembre) Le Postulateur général, Padre Paolino Rossi, remet à la Congrégation pour les Causes des Saints les 6 tomes de la «Positio».
(19 décembre) Les 6 tomes de la «Positio» sont confiés à des conseillers en théologie pour obtenir leur avis sur l’héroïcité des vertus de Padre Pio.
1997 (13 juin) Les 9 conseillers en théologie se réunissent en congrès spécial et à l’unanimité, par neuf voix sur neuf, expriment un avis favorable sur l’héroïcité des vertus de Padre Pio.
(21 octobre) La Commission des cardinaux aussi exprime, à l’unanimité, un avis favorable sur l’héroïcité des vertus du Père vénéré.
(18 décembre) Dans la salle du Consistoire, au Vatican, en présence du pape Jean-Paul II, a lieu la lecture du décret sur l’héroïcité des vertus de Padre Pio, qui obtient le titre de «Vénérable».
1998 (janvier) La Congrégation pour les Causes des Saints commence l’étude «super miro», c’est-à-dire sur la guérison miraculeuse de madame Consiglia De Martino.
(30 avril) Le Conseil médical de la Congrégation pour les Causes des Saints examine la guérison de madame Consiglia De Martino, souffrant d’une «rupture traumatique du canal thoracique au niveau du cou», guérison qui eut lieu le 3 novembre 1995 et, à l’unanimité (par 5 voix sur 5) la juge «scientifiquement inexplicable».
(22 juin) La Commission théologique, composée du Promoteur général de la foi et de six conseillers en théologie, examine ce fait extraordinaire et, après une étude approfondie, exprime une réponse clairement affirmative (7 voix sur 7), en le qualifiant de miracle de troisième degré ou quoad modum.
(20 octobre) Avec Monseigneur Andrea M. Erba, Évêque de Velletri-segni, se réunit la Congrégation ordinaire des éminents pères cardinaux et des évêques, membres de la Congrégation pour les Causes des Saints, pour examiner le miracle attribué à l’intercession de Padre Pio. Leur avis est favorable.
(21 décembre) Dans la salle du Consistoire, au Vatican, en présence du Saint-Père Jean-Paul II, est promulgué le Décret sur le miracle, attribué à l’intercession de Padre Pio. Le même jour est fixée la date du dimanche 2 mai 1999 pour la Béatification du Vénérable Serviteur de Dieu.
1999 (2 mai, dimanche) – Béatification de Padre Pio : sur la Place de la Basilique Saint Pierre, devant des millions de fidèles en liesse, le Souverain Pontife Jean-Paul II proclame Bienheureux le Vénérable Serviteur de Dieu Padre Pio de Pietrelcina.
2000 (20 janvier) Matteo Pio Colella, 7 ans, se sent mal alors qu’il se trouve à l’école. Il est hospitalisé en début de soirée à la Casa Sollievo della Sofferenza où on lui diagnostique une “Méningite suraiguë sous une forme septicémique avec insuffisance fonctionnelle de plusieurs organes”. Il est transféré dans la nuit au service de réanimation.
(21 janvier) le petit Matteo est intubé et placé sous respiration assistée. Le cadre clinique s’aggrave. Le pronostic ne laisse aucun espoir. La mère prie et demande des prières. Les conditions de l’enfant commencent à s’améliorer vers 11 heures, contre toute prévision médicale.
(31 janvier) la reprise est rapide.
(6 février) Matteo Pio Colella sort de l’hôpital complètement guéri.
(11 juin) le Procès canonique pour recueillir les documents et les témoignages sur la guérison de Matteo Pio Colella s’ouvre au Tribunal ecclésiastique de l’Archidiocèse de Manfredonia – Vieste.
2001 (17 octobre) clôture du Procès canonique.
(23 octobre) le père Gerardo di Flumeri remet la documentation à la Congrégation des Causes des Saints.
(22 novembre) le Conseil médical de la Congrégation des Causes des Saints reconnaît, à l’unanimité, que la guérison a été “rapide, complète, durable, sans séquelles et inexplicable sur le plan scientifique”.
(11 décembre) date du Congrès spécifique des Consulteurs théologiques de la Congrégation des Causes des Saints qui évalue, à l’unanimité, la guérison comme un “miracle de 3ème degré”.
(18 décembre) la Session ordinaire des Cardinaux et des Évêques de la Congrégation des Causes des Saints a lieu et confirme le jugement des théologiens.
(20 décembre) le décret sur le miracle, attribué à l’intercession du Bienheureux Padre Pio, est promulgué dans la salle du Consistoire, au Vatican, en la présence du Saint-Père Jean-Paul II.
2002 (26 février) la date de la canonisation du Bienheureux est fixée pour le dimanche 6 juin 2002 au cours d’un consistoire ordinaire.
(16 juin) – Canonisation de Padre Pio : Jean-Paul II proclame le Bienheureux Padre Pio de Pietralcina Saint sur la place Saint-Pierre et en fixe la mémoire liturgique, avec le degré “obligatoire”, pour le 23 septembre, “jour de sa naissance au ciel”.